En cours de chargement

Les « gestes qui sauvent » débarquent en gare ! 1500 personnes sensibilisées

Le 30 novembre dernier, à  9h30, l’équipe de Global Heart Watch s’active au premier étage de la gare Montparnasse. Les panneaux d’information sont mis en place, les brochures alignés et les tapis et mannequins disposés sur le sol. Les bénévoles sont fins prêts à sensibiliser les usagers de la gare SNCF.

10 heures : le dernier volet de l’opération Coeur en Gare peut débuter ! Avant Montparnasse, Global Heart Watch s’était également rendu à Saint-Lazare et Gare de Lyon : au total, l’association a effectué 6 jours d’opérations et sensibilisé 1500 personnes.

Le choix de la gare n’est pas anodin. Tout d’abord, il permet de toucher un large éventail de publics puisque les trois grandes gares parisiennes sont empruntées par plus d’un million de voyageurs quotidiens, venus de Paris ou d’ailleurs. Et surtout  car  la  gare,  après  le  lieu  d’habitation,  est  le  lieu  où  se  produisent  le  plus d’arrêts cardiaques.

ceg-article2

Gilbert Blaise et l’équipe de bénévoles à Gare de Lyon

Les tapis de sensibilisation se remplissent très rapidement, preuve que les citoyens souhaitent apprendre à réagir en cas d’incident. Sylviane, infirmière et formatrice Sauveteur Secouriste du  Travail, nous le confirme : « Je suis bénévole depuis 2 ans et ait effectué plus de 40 sensibilisations et à chaque fois, les gens viennent d’eux-mêmes, par altruisme mais aussi car ils  savent qu’ils pourront malheureusement être confrontés à cette situation avec un proche un jour».

C’est d’ailleurs pour cette dernière raison que Marc, jeune cadre de 35 ans, s’est approché du stand GHW. Comme tous les autres sensibilisés, il va entreprendre un parcours bien spécifique avec nos bénévoles.

coeur-en-gare-2

Sylviane sensibilise un Chef d’escale en gare de Saint-Lazare

Il est d’abord accueilli par l’équipe qui lui remet une tablette interactive produite par Humanis, mécène de GHW. Le temps qu’un tapis se libère, il visionne une interview de Gilbert  Blaise, fondateur de GHW, qui explique les objectifs de l’association et ses projets.
Ensuite, Marc prend place agenouillé devant le mannequin de démonstration. Le sensibilisateur lui explique les trois gestes qui sauvent : alerter les secours, effectuer le massage cardiaque, et utiliser le défibrillateur, en attendant que les secours arrivent. Marc profite d’une expérience optimale car il peut masser le mannequin et voir si il adopte les bons geste s au bon tempo, et également utiliser le défibrillateur donné par Phillips, partenaire de GHW.

Il en ressort visiblement soulagé : « C’est vrai qu’on ne sait pas forcément comment réagir dans ces situations là. Je ressors édifié de cette expérience et avec la certitude que je ne resterai pas les bras ballants si jamais ça m’arrive un jour. » Il repart avec le sourire, une pomme bio distribuée  par  nos  partenaires  Vert-Déco  …  et  avec  un  marque-page  qui  résume les trois gestes qui sauvent sous forme de schémas.

ceg-article

Sensibilisations et fruits bio à Montparnasse

A 18h, le dernier jour de Coeur en Gare s’achève. Mais ce n’est pas fini !

Global Heart Watch compte bien réitérer l’expérience en 2017, et également élargir son champ d’action… En effet, l’association a prévu des journées Cœur en Gare à Lille, Lyon, Marseille, Strasbourg et Bordeaux.