En cours de chargement

3ème semaine européenne de sensibilisation à l’arrêt cardiaque

Chaque année, 400 000 morts subites par arrêt cardiaque surviennent en Europe dont 40 000 en France avec un taux de survie inférieur à 7%. Pour améliorer la prise en charge et sauver des vies, le Centre d’Expertise Mort Subite (CEMS) et l’association Global Heart Watch ont organisé les 14 et 15 octobre deux journées de sensibilisation et d’échanges avec toutes les parties prenantes (Politiques, médecins, urgentistes, ambulanciers, journalistes et société civile…) à l’occasion de la semaine européenne de sensibilisation à l’arrêt cardiaque instaurée par le parlement européen.

Plus de 500 enfants sensibilisés aux gestes qui sauvent au stade d’Antony (92)

Mercredi 14 octobre, en présence du Professeur Xavier Jouven du Centre d’Expertise de la Mort Subite et de Gilbert Blaise, Président Fondateur de Global Heart Watch, des sensibilisations ont été réalisées auprès de nombreux jeunes sportifs de la région par des formateurs de Global Heart Watch, du SAMU, de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, et de la Croix-Rouge.

DSC_5638 DSC_5602  
DSC_5461 DSC_5549  
DSC_5485 DSC_5677  

 

 Conférences et sensibilisations à l’hôpital européen Georges Pompidou

Jeudi 16 octobre, dans l’auditorium de l’hôpital Européen Georges Pompidou, un débat participatif était organisé par le Centre d’Expertise de la Mort Subite et l’association Global Heart Watch

Le public et les intervenants étaient des professionnels médicaux (urgentistes, réanimateurs, cardiologues…), paramédicaux et secouristes intervenant dans la prise en charge de l’arrêt cardiaque et de ses suites, mais aussi, des survivants d’arrêt cardiaque, des familles de victimes et des témoins.

Le programme scientifique de cette journée, animé par Lionel Cottin, la cardiologue Marie-Cécile Bories et le Professeur Xavier Jouven, abordait, entre autres, la mort subite au féminin, les prélèvements d’organes, la géolocalisation des arrêts cardiaques, le livre blanc sur la prévention santé en entreprise coédité par l’ARSEG et GHW, et les actions des associations…

Revoir le film: Fondation Recherche Cardio Vasculaire – Institut de France « Nathalie »

L’après-midi, des sensibilisations aux gestes qui sauvent ont été réalisées auprès des conférenciers, visiteurs et l’ensemble du public de passage à l’hôpital G. Pompidou.

Grâce au travail des chercheurs, des professionnels de santé, et des actions d’information et de sensibilisation réalisées par les associations, le taux de survie devrait rapidement dépasser les 10%… Ce résultat serait encourageant, cela représenterait 4000 vies de sauvées par an, mais ne serait pas encore suffisant, le taux de survie est de plus de 28% à Seattle.